Votre portail de la création d'entreprise

Le plan de financement à 3 ans : artisanat / commerce

 

Après avoir déterminé la rentabilité prévisionnelle de l'entreprise et sa capacité d'autofinancement (CAF) prévisionnelle, le repreneur doit établir un "plan de financement" sur les trois années à venir.
Cet exercice lui permettra de s'assurer que la structure financière de l'entreprise restera correcte au cours des premières années suivant le changement de propriétaire, gage de solidité et de pérennité.


  Détail des postes

Principe à retenir

Ne porter dans la colonne de chaque exercice que les "besoins financiers durables" ou "les ressources financières durables" relevant de cet exercice.
Ainsi, les éléments figurant dans le plan de financement initial sont à reprendre dans la colonne de l'exercice 1.
Présents à l'origine de la reprise, ils font bien partie de l'exercice 1.

Frais d'établissement

Il est vraisemblable qu'en année 2 ou 3 il n'y ait pas de nouveaux frais d'établissement.

Besoin en fonds de roulement

Pour ce qui est du BFR, il ne faut prendre en compte, pour chacune des années 2 et 3, que l'accroissement annuel du BFR de l'exercice en cause. Une "diminution du BFR" serait, dans un tel cas, une ressource durable, mais cela se produit plutôt rarement !

Une fois rempli, le plan de financement à trois ans doit faire ressortir un excédent de ressources pour chaque exercice de manière à bénéficier :
- d'une marge de sécurité au titre de la première anné,
- et d'une amélioration progressive de la structure financière au fil du temps.


  Modèles de tableaux

 Modèle de plan de financement à 3 ans pour la reprise d'une entreprise individuelle

 Modèle de plan de financement à 3 ans pour la reprise d'une société

Partenaires

Logo Région Guadeloupe
Logo Europe FEDER
Logo République Française