Votre portail de la création d'entreprise

Vérifier la cohérence

 


  Cohérence au niveau du type d'entreprise que vous convoitez

La cohérence du projet constitue l'élément essentiel d'appréciation d'un projet par les professionnels de la reprise.

Pour cela il doit exister des correspondances entre :
votre expérience professionnelle, les réseaux de connaissances que vous pouvez mobiliser pour trouver la bonne entreprise à reprendre (et ensuite pour générer du chiffre d'affaires...),
le secteur dans lequel vous vous proposez de rechercher,
le type de gestion des ressources humaines que vous projetez : taille d'effectifs souhaitée, niveau de formation des salariés que vous souhaitez encadrer, âge moyen, etc.)

Si vous êtes plusieurs partenaires, vous devez absolument avoir la même vision sur l'opération envisagée et vous compléter. C'est un impératif !

La cohérence pour un projet de reprise (tableau récapitulatif)

Critères

Doit être en cohérence avec  :

Commentaires

Le niveau de rémunération que vous souhaitez obtenir

- la valeur de l'entreprise
- sa taille
- son état de santé (entreprise saine)
- votre capacité d'investissement
- le niveau d'indépendance que vous souhaitez

Si vous souhaitez vous attribuer une rémunération élevée, la taille et la valeur de l'entreprise seront importantes.
Les disponibilités devront être plus conséquentes ou alors il faudra accepter des partenaires financiers.

Le savoir-faire complémentaire que vous recherchez dans l'entreprise cible

- la taille de l'entreprise
- sa valeur
- votre capacité d'investissement

Le savoir-faire à trouver dans l'entreprise est en rapport avec la structure de direction et une taille d'entreprise plutôt moyenne.

Votre intérêt pour la recherche, l'innovation ou pour le développement commercial

- la taille de l'entreprise
- son état de santé (entreprise saine)
- sa valeur
- votre capacité d'investissement

Innover, délocaliser, exporter... imposent des investissements qui doivent être répartis sur un volume d'activité ou une marge suffisante. L'entreprise cible doit donc être une entreprise plutôt importante, saine et bien structurée, donc d'un prix élevé.

Votre intérêt pour la reprise d'une entreprise en difficulté

- votre apport d'activité ; votre capacité de négociation, votre capacité managériale
- votre connaissance du secteur et des fournisseurs
- l'état de l'entreprise

Le délai d'apprentissage du métier sera court et la connaissance intime du secteur peut être déterminante pour donner confiance.

Votre capacité d'investissement

- la taille de l'entreprise
- votre profil

Une faiblesse des fonds affectés au projet doit être compensée par une compétence plus importante. L'entreprise doit présenter des potentialités exploitables à court terme et nécessitant peu d'investissements.


Tous ces critères doivent permettre de vous faire une idée sur la cohérence "homme / projet".

 Trop d'écarts ou d'incompatibilités doivent remettre en cause le projet et aboutir à :
- le modifier pour éliminer au moins un facteur de fragilité,
- le différer, en allant chercher une expérience ou une formation supplémentaire,
- l'abandonner : votre capacité à faire ce choix à bon escient sera un élément déterminant de la confiance des professionnels de la reprise dans sa capacité de jugement.

A contrario, un projet même imparfait peut être cohérent si vous avez pris conscience de toutes ses répercussions, de toutes ses implications et si vous disposez d'une solution satisfaisante en réponse à ses faiblesses.

 Bien souvent les repreneurs sous-estiment les implications financières et aussi familiales de leur projet.
Si vous êtes marié ou en couple, soyez conscient que votre projet pourra difficilement avancer sans que l'autre n'y adhère et accepte tous les bouleversements susceptibles d'intervenir dans votre vie : mobilisation de l'épargne familiale, déménagement éventuel, baisse du niveau de revenus et donc du niveau de vie, moins de temps libre, moins de vacances en famille, stress...
Reprendre une entreprise, c'est avant tout un choix de vie et donc un projet de couple... voire de famille !


  Cohérence au niveau du montage financier

Si votre souhait est de ne pas dépendre d'un partenaire financier, prenez garde à ce qu'il y ait une bonne cohérence entre vos ambitions et vos moyens, c'est à dire entre :
  la taille de l'entreprise convoitée,
  le niveau de rémunération souhaitée,
  la valeur de l'entreprise,
  les moyens dont vous disposez.

Tout se tient !
  Votre rémunération doit être en cohérence avec le travail que vous réaliserez, avec votre valeur ajoutée.
  Le résultat de l'entreprise, après prise en compte de cette rémunération, doit permettre de rembourser un emprunt ayant une durée de remboursement maximale de 7 ans au taux du marché.
  Le prix dépend lui-même de ce niveau de résultat et la banque souhaitera que vous vous engagiez financièrement. Cela va vous conduire à un équilibre entre fonds propres et fonds d'emprunt.


Exemple de montage financier cohérent :


Entreprise cible (SARL)

Chiffre d'affaires de l'entreprise 1 000 000 €
Excédent brut d'exploitation (EBE)
75 000 €
Résultat net 50 000 €
Valorisation
(environ 4 fois l'EBE, 6 fois les résultat)
300 000 €

Financement de l'opération de reprise

Capacité de prélèvement annuelle (70 % du résultat net)
35 000 €
Capacité d'endettement en résultant
200.000 €
soit une annuité d'un peu moins de 35 000 € pour un emprunt à 7 ans au taux de 5%
Financement : fonds propres 100 000 €
Financement : emprunt
200 000 €


 Bon nombre de repreneurs ont tendance à sur-dimensionner leur projet alors qu'ils n'en n'ont pas les moyens.
Des repreneurs plus avisés se contentent d'acheter "petit", de développer leur affaire et de procéder ultérieurement à l'achat d'une seconde entreprise, voire à la cession "rebond" de leur première acquisition.


Partenaires

Logo Région Guadeloupe
Logo Europe FEDER
Logo République Française